Apparences

6.6. femme triste au piano

Apparences est un roman un peu dans le même style que la Mélodie du Destin. L’histoire se passe à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, en 1843.

Connor Brown est surnommé par la chronique mondaine “l’enfant prodigue” car il est le fils de l’homme le plus riche de la ville sinon de la région. Le jeune bourgeois a fait ses études dans les plus prestigieuses écoles des États-Unis et revient à la Nouvelle-Orléans après douze années d’absence. Il a perdu sa mère très jeune, ce qui l’a traumatisé, et il ne garde de son enfance que peu de souvenirs. Il déteste cette société conventionnelle dans lequel il doit évoluer. Il abhorre ces façons d’agir, toujours dans l’apparence et l’hypocrisie, surtout chez les femmes de sa condition. Connor passe sa vie à faire ce qu’il veut, plus particulièrement ce qui est condamnable, et se moque de ce que peuvent dire ou penser les autres.

Mais voilà, un jour, il va devoir se fiancer à Elena Howard. Certes la jeune fille est belle et riche mais elle symbolise tout ce qu’il haie.

Peu à peu, souvent malgré lui à force de la fréquenter, il apprendra à connaître celle qui deviendra son épouse. Qu’y a-t-il derrière son doux sourire et son regard bleu ? Saura-t-il voir au-delà des apparences ?

Leave a Comment.