Epouse-moi si tu l’oses

Épouse-moi si tu l’oses… cette histoire se passe de nos jours. Au début, elle s’appelait  Le fils du président et moi mais j’ai changé, d’abord parce que les personnages ont évolué maintenant que j’ai commencé et ensuite parce que je n’écris pas mes romans à la première personne donc le titre ne collait pas.

 

chair-3-blair-and-chuck-31673687-500-338

(Pas la plus jolie de mes couvertures… mais encore Blair et Chuck, je n’ai rien trouvé de mieux pour le moment)

Cette histoire est celle de Lilly et Arthur. Elle vit dans le Queen mais est étudiante à Colombia grâce à une bourse. Lui est aussi étudiant dans cette Ivy League grâce à ses talents de footballeur mais surtout parce qu’il est le neveu du président des Etats-Unis (oui je refais l’histoire à ma sauce et alors ?). Par la force des choses et leurs amis communs, ils vont être obligés de se voir et se fréquenter plus que souvent. Malheureusement, ils ne se supportent pas même s’ils finissent par s’estimer.

Puis, finalement, ils vont avoir besoin d’un de l’autre et vont se rendre mutuellement service. Jusqu’au jour où leur mascarade va devenir trop réelle…

Apparences

6.6. femme triste au piano

Apparences est un roman un peu dans le même style que la Mélodie du Destin. L’histoire se passe à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, en 1843.

Connor Brown est surnommé par la chronique mondaine “l’enfant prodigue” car il est le fils de l’homme le plus riche de la ville sinon de la région. Le jeune bourgeois a fait ses études dans les plus prestigieuses écoles des États-Unis et revient à la Nouvelle-Orléans après douze années d’absence. Il a perdu sa mère très jeune, ce qui l’a traumatisé, et il ne garde de son enfance que peu de souvenirs. Il déteste cette société conventionnelle dans lequel il doit évoluer. Il abhorre ces façons d’agir, toujours dans l’apparence et l’hypocrisie, surtout chez les femmes de sa condition. Connor passe sa vie à faire ce qu’il veut, plus particulièrement ce qui est condamnable, et se moque de ce que peuvent dire ou penser les autres.

Mais voilà, un jour, il va devoir se fiancer à Elena Howard. Certes la jeune fille est belle et riche mais elle symbolise tout ce qu’il haie.

Peu à peu, souvent malgré lui à force de la fréquenter, il apprendra à connaître celle qui deviendra son épouse. Qu’y a-t-il derrière son doux sourire et son regard bleu ? Saura-t-il voir au-delà des apparences ?

Princesse de coeur

Alexia-Sinclair-A-Frozen-Tale-Femme-A-la-Robe-Bleue-640

J’appelle plutôt cette histoire par le nom de son héroïne : Cassandre (et ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien).

Cassandre est une princesse bâtarde. Elle grandit cachée mais reçoit une éducation digne de son rang. Persuadée d’être la cause de la mort de son oncle et d’une guerre, elle taira une bonne partie de sa vie sa véritable identité.

L’histoire se passe sur des années car elle commence – hors du prologue qui raconte sa naissance – lorsqu’elle a huit ans et se termine après ses vingt-cinq ans. Il est donc difficile de faire un résumé de Princesse de cœur.

Il faut néanmoins savoir que Cassandre se découpe en six parties distinctes, correspondant plus ou moins à six moments clefs de son existence.

Autre chose, cette histoire est entièrement écrite… mais sur papier. Et elle est longue ! Retaper tout prend du temps si bien que seule deux des six parties sont sur ordinateur.

Cette histoire se passe des années après le Choix du Roy.

Amour et Châtiment

4e0323d6

Ma dernière histoire terminée en date !

Nous sommes en 1883, en Angleterre.

L’histoire commence avec le docteur Osvalt. Noble, il a pourtant fait des études de psychologie. Il arrive alors à l’hôpital psychiatrique de Bethlem où il doit choisir ses nouveaux patients. Il fait la rencontrer de Rachel Keller qui présente plusieurs symptômes inquiétants… mais rapidement, il se rend compte qu’elle n’est pas ce que tout le monde croit : elle s’appelle en réalité Azilis Jameson.

Commence l’histoire de sa vie, celle de la jeune Ecossaise Azilis Jameson, de son arrivée à Londres dix années auparavant à son entrée en hôpital psychiatrique. Et ensuite, Osvalt décide de comprendre pourquoi on tente de faire taire cette jeune femme…

Où la trouver (en tout cas le début) : https://www.fictionpress.com/s/3197363/1/Amour-et-Ch%C3%A2timent-tome-1-Avant-et-Maintenant

L’amour se moque des convenances

asmdcCeci est une pièce de théâtre. Entre le style de Beaumarchais et Marivaux (j’adore ces auteurs !), elle est en quatre actes.

Jérémy de Nevers revint de guerre où, après avoir été nommé maréchal de France, il a sauvé la vie du roy. Cet acte de bravoure lui vaut l’honneur d’épouser la princesse Elisabeth, cousine bien-aimée du roy. Mais le jeune gentilhomme ne l’entend pas de cette oreille et il refuse d’épouser une femme qu’il ne connaît pas car il est fiancé depuis des années à Ambre, son ami d’enfance.

L’Assassin de la Dauphine

femme_masque_fessees_loi_evin_journalisme_critique_vin

Il y a très longtemps, dans un royaume où tout était encore possible et dont l’histoire d’aujourd’hui à oublié le nom…

 

Une Confrérie secrète, la Confrérie de la Rose Noire, fait justice à la place du roy quand la sienne ne peut agir. Le peuple les soutient, les nobles les prennent pour les Assassins mais tout le monde paie pour ses crimes, riches comme pauvres.

Un jour, la Rose Noire s’en prend à la famille royale : la Dauphine est assassinée !

Le prince héritier, fou amoureux de feu son épouse, crie vengeance. Il décide alors d’aller chercher lui-même les réponses au cœur même du problème… Le prince veut infiltrer la confrérie et tuer l’assassin de sa femme.

Le choix du roy

les-rois-de-france

L’histoire se découpe en deux parties avec deux points de vue différents : Caroline puis Charlotte

Il s’agit de l’histoire des jumelles de Lusignan.

Les deux sœurs ont grandi en Nouvelle-France et ne connaissent de leur terre natale que ce que leurs parents leur en ont dit. Caroline se rend à la cour du roy de France, au Louvre, lorsque sa sœur épouse le vieux marquis de Saint-Savin, gouverneur de Québec. La jeune fille, nièce et filleule de la puissante duchesse de Rambouillet, se retrouve bien seule dans ce monde qui lui est totalement étranger… surtout lorsque le roy s’éprend d’elle.

Et rien que pour vous, voici de quoi je suis partie pour cette histoire, c’est le prologue :

Dans son discours, extrait de Le Banquet de Platon, Aristophane explique que les Hommes naissent à deux esprits dans un corps ; enfin cela était avant que Zeus, Dieu des Dieux, ne punît leur témérité – car leur force n’avait d’égale que leur orgueil. Ainsi les esprits furent-ils séparés en deux corps.

Tel est le châtiment des Humains pour avoir voulu égaler les Dieux. Nous n’aurons de cesse de trouver notre autre moitié… Le nom d’amour est donc donné à ce souhait de retrouver notre totalité.

    Mais que se passe-t-il  pour les enfants jumeaux qui naissent monozygotes ? Ont-ils une seule et unique âme sœur pour deux ? Car ils ne sont originellement qu’un, ou bien est-ce que  leur « moitié » est différente ?

Toutefois, et dans ce cas, les jumeaux se ressemblent tant que l’autre âme pourrait se méprendre sur sa moitié…

La mélodie du Destin

La mélodie du Destin, tome 1 : Larmes

La mélodie du Destin, tome 1 : Larmes

Dans le comté de Berkeley en Caroline du Sud au milieu de l’année 1820, Angelique Beckett va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie et celle de sa famille. L’indomptable demoiselle, habituée à la liberté campagnarde découvre qu’il existe d’autres mondes que le sien. La riche et noble famille britannique des Darcy de Hasbury fait une entrée fracassante dans son existence et, surtout, dans son coeur. Elle, qui a un lourd passé, va interpeller les nouveaux arrivants et, chacun à leur manière, ils vont lui montrer qu’elle est plus que ce qu’elle paraît être… et qu’elle a aussi droit au bonheur. Son présent et son avenir se jouent alors, pour le meilleur ou pour le pire ?

Langue française – 394 pages

Sortie : 10 Février 2014

LDD 2 - bonne version

Juin 1821, Angélique vient de perdre sa seconde famille.

Son frère a épousé sa meilleure amie et ses soeurs cadettes ont elles aussi quitté la demeure familiale. La jeune fille est donc seule face à son exécrable soeur et la haine de sa mère.

Elle qui reprenait goût à la vie va s’approcher plus près que jamais de la mort… Qui la sauvera cette fois-ci ?

Langue française – 436 pages

Sortie : 7 juillet 2014

Trouver mes livres :

Chez Valentina : http://boutique-valentina.fr/supplier.php?id_supplier=26

Sur Amazon : http://www.amazon.fr/Revanche-M%C3%A9lodie-du-Destin-2/dp/2366391145/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1414967171&sr=1-1&keywords=la+m%C3%A9lodie+du+destin

Les e-books : http://valentina-editions.com/ebooks/

Interview

Amandine Weber est une auteur née le 12 mai 1991 en région parisienne. Elle y passa dix-neuf années de sa vie avant de déménager dans le Sud (dans l’Hérault). Elle a ensuite été à Nîmes et habite depuis peu à Bordeaux. Titulaire d’un bac S, elle a intégré l’année suivante une classe préparatoire ECS avant d’entrer en école supérieure de commerce.

Amandine Weber entretient des liens privilégiés avec les membres de sa famille proche. Elle a une petite sœur de trois ans sa cadette et un petit frère qui a onze années de moins qu’elle. Ses parents se sont mariés quand elle avait dix-huit ans et elle fut le témoin de sa mère.

Elle a eu un grave accident en compétition de judo (qu’elle avait gagné d’ailleurs) lorsqu’elle avait quatorze ans. Depuis, elle écrit. Son premier roman a été achevé alors qu’elle n’avait pas encore passé son bac. Cette passion ne la quitte plus, désormais. Elle est l’auteur de plusieurs fanfictions (en ligne sur fanfiction.net) et de nombreux récits qui n’ont pas été publiés à ce jour. Si La mélodie du destin est sa première publication, elle n’est donc pas son premier roman.

A quel âge avez-vous ressenti le besoin d’écrire ?

Depuis mes quatorze ans, après un grave accident que j’ai eu. Je suis restée longtemps allongée sans pouvoir bouger.

Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Mes sources d’inspiration pour cette histoire ont été Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell et Orgueil et Préjugés de Jane Austen.

Comment conciliez-vous votre passion et votre vie privée ?

La conciliation entre ma vie privée et ma passion ne pose pas trop de problème, tout le monde s’en accommode. Là où ça devient plus difficile, c’est de concilier ma passion avec mes études. Par moment, j’ai tendance à trop laisser parler ma passion ! Il faut alors que je me restreigne et c’est ce qui est parfois difficile.

Selon vous, quelle est l’image de la femme en ce 21° siècle ?

L’image de la femme du 21ème siècle ? Vaste question… A défaut d’avoir une image réelle, je dirais que la femme a plutôt un autre regard, sur elle-même et sur le monde. La femme peut maintenant faire ce qu’elle veut, dire ce qu’elle veut. Elle n’est plus entravée par les hommes. Il demeure certes des inégalités, mais, pour ma part, je pense que ça restera ainsi tout simplement parce que les hommes et les femmes sont différents. Comment rendre quelque chose de différent égal ? Impossible !

Enfin, tout cela pour dire que la femme d’aujourd’hui est tout simplement… libre ! A elle d’en jouir comme elle l’entend.

Partagez-vous avec vos proches ce que vous écrivez ?

Oui ! Ma mère est ma première « fan ». Elle est celle à qui je passe tout ce que j’écris. Quand je commence une histoire, elle la lit avant qu’elle soit terminée pour me donner son avis. C’est ma maman d’ailleurs qui m’a poussée à publier. Sans elle, j’aurais sans doute tout gardé pour moi.

Comment définiriez-vous votre style et s’est-il transformé au fil du temps ?

Je pense que mon style est plutôt romantique. Ce romantisme qui me manque dans le vie, je le compense dans les écrits. Les livres sont faits pour rêver, je pense. Ainsi, je veux quelque part vendre du rêve.

Mon style ne doit pas beaucoup s’être transformé avec les années même si je pense mieux écrire qu’au début, ce qui est logique à force d’entraînement me direz-vous !

Quelles difficultés rencontrez-vous dans l’élaboration de vos ouvrages ?

Comme tout le monde, il y a des moments où j’ai le syndrome de la page blanche. Je peux rester des jours sans écrire une phrase parce que je cherche comment poursuivre mon histoire. Non que j’ignore ce qu’il va se passer (encore que…) mais je ne sais pas comment le mettre en page.

Sinon, le plus difficile est sans nul doute le début de l’histoire. Il faut mettre la situation en place ainsi que le contexte et les personnages… tout en étant déjà dans l’action.

Quelle lectrice êtes-vous ?

Je lis pas mal quand même. Malgré mes études et l’écriture, je dois lire en moyenne un livre par semaine. Par moment je vais lire des histoires d’amour puis le lendemain je vais être tenté par un thriller ou de la science fiction. Par contre, je n’apprécie pas vraiment les romans policiers.

Quels sont vos projets littéraires (ou autres) ?

Pour les projets littéraires, je vais bientôt être publiée alors je vais me concentrer là-dessus pour le moment.

Pour le reste, je poursuis mes études en école de commerce et nous verrons bien après !

A chaque jour suffit sa peine.

Quels sont les acteurs que vous choisiriez pour interpréter vos personnages et à qui confiriez-vous la réalisation ?

Question difficile, il me faut y réfléchir sérieusement… mais ça serait une production sans doute américaine…

Pour les personnages principaux :

Lord James Darcy : Ashton Kutcher (peut-être…)

Lady Ellen Darcy : Chloë Moretz (en version blond vénitien)

Lord Edward Darcy de Hasbury : Hugh Jackman

Miss Angélique Beckett : Hayden Panettiere (mais il faudrait la teindre en brune…)

Mr Ashley Beckett : Chace Crawford

Miss Margaret Mitchell : Lily Collins

Mrs Anne Beckett : Nicole Kidman ou Cameron Diaz

Miss Georgiana Beckett : Taylor Momsen

Réalisation : aucune idée, je n’y connais rien en réalisation !

Quel est votre livre de chevet ?

En ce moment, c’est la sage de l’Epée de Vérité de Terry Goodkind

J’en suis au sixième tome, l’Empire des Vaincus

Dans l’histoire de l’humanité, quels sont les personnages qui vous ont marqués ?

En premier, je répondrais tout de suite Louis XIV tout simplement par son règne mais surtout pour le château de Versailles ! Je compte en faire ma demeure principale plus tard !

Ensuite, la reine Victoria, cette femme m’impressionne et je l’admire.

Quels artistes vous touchent le plus ?

J’adore Michael Gregorio qui fait des imitations de chanteurs, je trouve son talent incroyable.

Sinon, deux artistes qui me touchent le plus sont Edith Piaf et Francis Cabrel. Rien de très récent je vous l’accorde.

Quel est votre plat préféré ?

Depuis que je suis petite mon plat préféré est le filet de sole avec une sauce beurre-citron accompagné d’épinard à la crème.

Quel est votre restaurant préféré?

Mon restaurant préféré est un restaurant gastronomique qui se trouve près de chez mes parents, il s’appelle l’Harmonie.

Interview publiée dans le blog de Tsilla Aumigny : http://tsilla66.canalblog.com/